Connaissance du véhicule

Leçon :   Connaissance  du véhicule

 

 

 Définitions

 Véhicule : c’est un engin ayant au minimum 02 roues et pouvant servir au transport (marchandise, personnes, bien et service).

 Automobile : c’est un véhicule ayant 04 roues minimum et équipé d’un moteur lui permettant de se déplacer de façon autonome.

 

Parties  d’un véhicule    

 La carrosserie :   


 C’est une enveloppe rigide d’un engin destinée à protéger les éléments mécaniques des intempéries. Elle est constituée de plusieurs éléments à savoir :

Les portières

peinture

Les ailes

Le capot

La malle arrière

Les pare-chocs avant et arrière

Le pare-brise

Lunette arrière

Plaque d’immatriculation…

Le châssis :


 

 Comparable au squelette d’un organisme, c’est le principal soutien d’un véhicule à moteur sur lequel tous les autres composants sont rattachés. On distingue ainsi en fonction de la construction :

·         Châssis en échelle

·         Châssis  en X

·         Châssis hors cadre

·         Châssis hors cadre avec traverse de cadre

·         Châssis périmètre

Avec pour principales fonctions

·         Porter les composants  mécaniques et la carrosserie

·         Traiter les forces statiques et dynamiques, sans trop de flèche ni de distorsion (poids du moteur, couple moteur et transmission, impacts brutaux lors des collisions…)

 

Essieu 

Assemblage mécanique transversaux ayant à chacune  de ses extrémités une ou plusieurs roues. Elles servent principalement à supporter le poids des commandes de  direction, l’écartement entre les roues et le poids des roues. Ainsi l’accès sur certaines parties de la route est réglementé avec le poids par essieu comme l’indique le panneau d’interdiction ci-dessous :

 Le levier de vitesse ou de commande

C’est un petit dispositif, une manette qui se présente sous la forme d’une tige rigide pivotant à une extrémité et permettant de transmettre un signal de commande simple. Il constitue  donc une interface homme-machine.

Levier de vitesse voiture manuelle

 


 

 

Vitesse

Plage de vitesse (Km/h)

Niveau de consommation

1

0 à 20

Surconsommation

2

20 à 40

Surconsommation

3

40 à 60

Optimale

4

60 à 80

Economique

5

80 à … (définit par le constructeur)

Economique

R (reverse, recul, marche arrière)

0 à …

 

 

 NB : la vitesse de croisière c’est la vitesse 3, lorsque le levier de vitesse s’arrete à la 5 ieme vitesse et c’est la vitesse 4 ième lorsque le levier de vitesse vas jusqu’à la 6 i eme vitesse.

 

 

Le levier de vitesse automatique

 


 

: parking

: Reverse (marche arrière)

: neural (point mort)

: Départ  

 

Les pédales

Pédales voiture manuelle :

 


 

En allant de gauche vers la droite on a :

Embrayage (1) ; uniquement utilisé par le pied gauche, elle permet de déplacer le véhicule, assister la pédale de frein et  de manipuler le levier de vitesse.

Frein (2) : permet d’immobiliser le véhicule. Elle est manipulée par le pied droit.

Accélérateur (3) :   permet d’accélérer  le véhicule et est manipulée également par le pied droit.

NB : le pied droit est utilisé soit pour freiner, soit pour accélérer, afin d’éviter que le conducteur, ne freine et n’accélère en même temps.

 Pédales voiture automatique :

 

Au nombre de deux, on a :

Embraye + frein : qui forment une seule pédale, généralement la plus grande. Elle est utilisée par le pied gauche.

Accélérateur : utilisée par le pied droit.

Le volant

                             

On a deux positions des mains au volant ( semblable à une montre),pour la marche avant (la position 9h-15mn et 10h-10 mn) ainsi que la position 12h00mn pour la marche arrière.

Le moteur 

Organe mécanique qui utilise énergie chimique (carburant) et / ou énergie électrique pour transformer en énergie mécanique. Au Cameroun on distingue principalement deux types de moteur ; les moteurs à essence et les moteurs diésel (gasoil).

 Tous les deux ont quatre temps de fonctionnement ;

·         Admission (piston est au point mort haut),

·         Détente ou injection (piston est au point mort bas)

·         Combustion (piston est au point mort haut)

·         Échappement (piston est au point mort haut)

 

Les différents feux d’un véhicule 

                      

A l’avant du véhicule 

         

Feux de croisement 

 visible à 30 m, il est utilisé pour croiser un véhicule dans la nuit, pour renforcer la visibilité du véhicule lorsqu’il pleut ou à la tombée de la nuit et dans une rue éclairé.

Feux de position ou veilleuse 

 visible à 150m, il est utilisé pour éclairer la route dans la nuit. 

 Feux de route ou plein phare 

 visible à 100 m, il est utilisé pour un éclairage intense de la route, lorsque le conducteur s’y retrouve seul et doit être systématiquement retiré lorsqu’un véhicule arrive en face. C’est l’un des principaux facteurs  responsable des accidents dans la nuit.

Les clignotants encore utilisés comme feux de détresse      

ils sont utilisés pour indiquer les directions à prendre et en feux de détresse, lorsqu’on occupe une position dangereuse pour les autres usagers sur la route ceci à cause de différents facteurs  (accident, crevaison etc.)

Feux de brouillard 

utilisée lorsque le brouillard apparait sur la route, il a pour objectif non de dissiper le brouillard ou d’augmenter la visibilité du conducteur, mais de renforcer la visibilité du véhicule afin d’être  plus visible par les autres usagers.

NB : les trois premiers feux s’activent  dans un ordre chronologique (feux de croisement en premier, les feux de position en second et les feux de route). Les feux de brouillard s’activent après avoir au préalable activé les feux de croisement. Les clignotants quant à eux sont indépendants des autres feux (voir leur différent symbole plus bas).

Les feux à l’arrière du véhicule 

 

Les feux rouges ou feux de position 

 visible à 150 m, il s’active automatiquement lorsqu’ on active les feux de croisement à l’avant.

Les feux stop    

 S’active automatiquement lorsqu’ on appui sur la pédale de frein.

Les feux de recul 

S’active automatiquement lorsque le conducteur  enclenche la marche arrière.

Les feux de police 

Utilisés pour éclairer la plaque d’immatriculation, il est visible à 20m et s’active automatiquement lorsqu’on active les feux de croisement à l’avant.

Les clignotants encore utilisés comme feux de détresse

Les feux de brouillard arrière 

Lorsqu’il n’est pas positionné des deux côtés du véhicule, on le place obligatoirement du côté gauche.

NB : on retrouve à l’arrière du véhicule des dispositifs réfléchissant la lumière appelés cataphotes ou catadioptres, qui ne sont pas des feux.

 

Contrôle obligatoire à faire chaque matin, avant de déplacer le véhicule

 A l’extérieure du véhicule 

Le conducteur avant de déplacer son véhicule doit chaque matin ;

·         Faire le tour du véhicule et vérifier l’état des pneus, des essuies glaces, pots de phare, et le bas du véhicule afin de dégager les objets, les animaux et surtout les enfants qui sont les plus vulnérables.

·         S’accroupir à l’avant du véhicule et vérifier d’éventuelle fuite d’un liquide afin de pouvoir l’identifier leur provenance.

·         Débloquer le capot de l’intérieur et ouvrir le capot de l’extérieur et contrôler ; le niveau d’huile de frein, le niveau de liquide de refroidissement dans le radiateur, jauger l’huile dans le moteur, vérifier l’état de la courroie ainsi que le niveau d’huile de direction.

A l’intérieur du véhicule

Le contrôle à l’intérieur du véhicule passe par la vérification des symboles au niveau du tableau de bord qui peuvent être faite avant de déplacer le véhicule et même pendant que le véhicule est en mouvement tout compte fait pour une vérification efficace il faudrait que le véhicule soit démarré.

Un code de couleur accompagne ainsi ces symboles en fonction de la gravité du danger ; rouge pour les cas les plus anomalies graves (immobilisation immédiat du véhicule), couleur orange pour les anomalies moyens mais qui doivent être impérativement vérifié,  couleur verte pour les anomalies ne représentant pas un danger mais qui peuvent s’aggraver avec le temps.

Le contrôle continu par la vérification des pièces du conducteur et du véhicule.

Pièces du conducteur 

 permis de conduire, carte national d’identité, cartes d’accès ou laisser passer…

Pièces du véhicule :

Carte grise ; c’est l’acte de naissance d’un véhicule, elle comporte toutes les informations du véhicule et à une durée de 10 ans.

Assurance ; carte jaune, carte rose et constat à l’amiable.

Vignette de visite technique : taxe forfaitaire annuelle prélevé par autorité compétente à tout propriétaire d’un véhicule, en fonction du taux de de gaz carbonique rejeté par son moteur.

Certificat de visite technique : document officiel délivré par un centre agréé de visite technique, qui atteste qu’un véhicule est apte à circuler sur une voie publique. 

 

S’installer à bord et déplacer le véhicule

  Les trois premières règles de sécurité :

Afin de mieux s’installer dans le véhicule, le conducteur doit dans ordre suivant :

·         Régler son siège ; le conducteur doit régler son siège afin de manipuler les pédales et d’être confortablement assis.

·         Régler ses rétroviseurs ;  le conducteur doit régler les deux rétroviseurs extérieurs ainsi que le rétroviseur intérieur.

·         Mettre sa ceinture de sécurité : le conducteur doit obligatoirement mettre sa ceinture de sécurité et vérifier que les occupants ont mis le leur.

Le conducteur va alors par la suite, mettre le levier de vitesse au point mort,  le démarrer et appliquer la règle : VIF.

 La règle VIF

V : mettre la vitesse correspondante, la 1 vitesse s’il va de l’avant et R s’il va en marche en arrière.

I : mettre les indicateurs de directions généralement le clignotant du côté gauche pour entrer en circulation.

F : désarmé ou baiser  le frein à main.

 

 

 

 

 

 

                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 thought on “Connaissance du véhicule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 4 =